couv-resilience-v1 Joseph Henrotin, La résilience dans l’antiterrorisme. Le dernier bouclier, Coll. « Défis du 3ème millénaire », L’Esprit du Livre, Sceaux, 2010, 128 p.

« Indispensable pour comprendre un concept dont toutes les potentialités n’ont pas été exploitées » (Défense & Sécurité Internationale)

Voir également « L’humour contre le terrorisme », entretien avec Joseph Henrotin, Le Vif/L’Express, 15 janvier 2010.

basketF

*
* *

La résilience est devenue un terme à la mode dans les milieux de défense, en particulier depuis la parution, en 2008, du Livre Blanc sur la sécurité et la défense. C’est toutefois depuis 2003 que le concept fait partie de l’arsenal antiterroriste britannique et fait qu’il fait florès par ailleurs. Mais la notion de résilience est plus complexe que le terme, popularisé en psychologie, ne semble le laisser penser.

« Savoir encaisser » des attaques terroristes n’est pas tout : il faut comprendre les circonstances dans lesquelles la résilience est amenée à jouer un rôle. C’est d’autant plus le cas que, dans la complexité de nos « sociétés-réseau », les réactions systématiques et prévisibles ne sont pas légion. Ce qui laisse, au demeurant, la possibilité de véritablement construire une résilience, entre autres sur base d’un certain nombre d’expériences.

Il s’agit donc non seulement de comprendre le phénomène pour optimiser nos stratégies mais, également, de renforcer la probabilité d’émergence des résiliences sociétale et politique. Mais il s’agit aussi, en retour, d’utiliser la résilience comme un instrument stratégique permettant de participer à l’élargissement de la liberté de manœuvre des décideurs politiques.

Cet ouvrage, le premier en français sur cette thématique, permet de comprendre les enjeux portés par la résilience mais aussi le fonctionnement des différentes formes de cette dernière.

Table des matières

Glossaire des abréviations

Tableaux, graphiques et schémas

INTRODUCTION

CHAPITRE 1. LES SOCIÉTÉS DU RISQUE FACE AU TERRORISME

1. Le terrorisme comme mode de guerre
1.1. Disproportion entre effets physiques et psychologiques
1.2. Moyens et mécanismes
2. Disruption et sociétés techniciennes
2.1. Le terroriste comme agent sociétal
2.2. La disruption en stratégie
2.3. Les modalités de la disruption

CHAPITRE 2. LA RÉSILIENCE DANS LA DÉFENSE ANTITERRORISTE

1. Les formes de la lutte antiterroriste
1.1. Les logiques stratégiques de l’antiterrorisme
1.2. Trouver le juste équilibre
2. La résilience dans l’architecture antiterroriste
2.1. Le rôle de la politique
2.2. La résilience spontanée comme composante des systèmes de secours et comme facteur stratégique
3. Les limites de la résilience virtuelle
3.1. Le rôle de la surprise comme facteur de relativité de la résilience
3.2. Le cas français

CHAPITRE 3. LA CONDUITE DE LA RÉSILIENCE : FACTEURS ET ACTEURS

1. Les formes de la résilience
1.1. Variabilité et interdépendance des formes de résilience
1.2. La variable « confiance »
1.3. Silence, I kill you ! La résilience au quotidien
2. La politique de la résilience
2.1. Culture et politique de la peur
2.2. Populations et culture de la peur

CHAPITRE 4. DÉVELOPPER LES RÉSILIENCES

1. Les médias dans la construction de la résilience
1.1. La prise en compte des évolutions médiatiques
1.2. Résilience, information et rationalités stratégiques
1.3. Le cas français
2. L’enseignement dans la construction de la résilience
2.1. L’enseignement comme facteur de défense stratégique
2.2. Quel enseignement pour quelle résilience ?

CONCLUSION : RÉSILIENCE ET MORAL

BIBLIOGRAPHIE

1. Ouvrages et monographies
2. Articles

Share