Général
:: Accueil
:: Membres
:: Missions
:: Liens
:: Contacts
Dossiers
:: Défense européenne
:: Doctrines
:: Géopolitique
:: Guerre et technologies
:: Terrorismes
:: Théories des RI
Publications
:: Toutes les publications
:: Les Cahiers du RMES
:: Les notes d'analyse
:: Les controverses
:: Les interventions
:: Flux RSS RSS Feed



 

 

"Il fournit une remarquable analyse stratégique". Héraclès 

Un "véritable ouvrage de synthèse (qui) apparaît donc comme une référence dans le domaine de l'analyse des relations internationales et stratégiques". Défense & Sécurité Internationale

Un "ouvrage en tout point remarquable. Le choix des rubriques souligne la recherche de l’exhaustivité, offrant ainsi un dossier très bien fait sur l’analyse des conséquences de la dernière guerre en Irak." François Géré

"La conclusion offerte au lecteur à la fin du livre, après une réflexion stratégique de haute tenue sur la pensée de Clausewitz et la nature des conflits, est particulièrement claire : celle de vivre à l’avenir des guerres non plus totales, mais bien sociétales. Au risque du chaos est donc une lecture hautement recommandée". Ludovic Monnerat

"Dessiner, de manière argumentée et raisonnée, la carte du nouvel espace international. L'ouvrage développe ainsi les leçons géopolitiques, économiques, stratégiques de la guerre, de manière très détaillée et toujours documentée (...) L'exercice mérite d'être salué". Diplomatie Magazine   

"En faisant de ce conflit un catalyseur des complexités politiques, sociologiques, stratégiques, économiques et militaires de notre temps, le collectif nous éclaire sur les  répercussions qu’il ne manquera pas d’avoir dans le débat stratégique européen. Il est grand temps que le débat public européen investisse le champ des questions de défense et de sécurité. Au risque du chaos nourrit là un débat essentiel". Bénédicte Suzan

 

Joseph Henrotin (dir.), Au risque du chaos. Leçons politiques et stratégiques de la guerre d'Irak, Paris, Armand Colin, Coll. Interventions, disponible depuis  le 9 septembre 2004.

Comprendre puis dessiner les enjeux et les conséquences d’une guerre n’est jamais un exercice facile. Surtout lorsqu’elle est partie d’un tout complexe, chaotique, postérieur au 11 septembre – malgré des racines plus profondes – et qu’elle constitue un des premiers événements majeurs d’un 21ème siècle dont on attendait plus que la redite du précédent.

L’effort mérite d’être posé. Parce qu’il est une part de notre vision de l’avenir, qu’il constitue une pierre parmi d’autres dans le jardin d’une anarchie internationale que l’Europe et ses membres entendent éviter. L’évènement est de taille : il affecte nos visions du monde en affectant ce dernier. Plus d’un an après le conflit, ses leçons et ses conséquences géopolitiques, stratégiques et économiques se dessinent, sortant des brumes d’une histoire-bataille toujours actuelle.

Elles montrent de nouvelles distributions de la puissance, une radicalisation des tendances antérieures et, finalement, le rôle de catalyseur que la guerre d’Irak a eu sur le système international. Elles montrent aussi de nouvelles reconfigurations politiques, balayant partiellement les cadres de référence que les observateurs et analystes utilisaient traditionnellement.

La guerre d’Irak, révolutionnaire dans un monde aux révolutions quotidiennes ? Pas a priori. Dans toute sa complexité, un modèle pour les conflits à venir, alors ? Sous de nombreux aspects certainement, tant elle fait appel non seulement à des conceptions anciennes mais aussi à de nouvelles visions du monde. Mais elle constitue aussi et très certainement un point focal des possibles, une matrice de laquelle partent des évolutions parfois radicales, jusque dans une épistémologie des sciences sociales que les auteurs défendent pourtant fermement.

Par delà les analyses manichéennes des « pros » et des « antis » qu’engendrent facilement les conflits, cherchant l’objectivité, des professeurs et des chercheurs ont tenté d’ébaucher la carte de ces radicalisations, d’en cerner des ramifications aux contours brouillés.

Ils ont produit un ouvrage certes prospectif mais toujours argumenté, passionnant mais raisonné, incisif et parfois impertinent, mais toujours éclairant, n’hésitant pas à lancer une pierre dans le jardin des a prioris.

Où trouver Au risque du chaos ? 

Visitez le site des Editions Armand Colin sur http://www.armand-colin.com.

Voir aussi : 

"Au risque du chaos. Leçons politiques et stratégiques de la guerre d'Irak", critique de lecture, Défense Nationale, n°11, novembre 2005. 

"Au risque du chaos. Leçons politiques et stratégiques de la guerre d'Irak", critique de lecture, Héraclès, n°11, septembre-octobre 2005. 

Critique de lecture d'Au risque du chaos. Leçons politiques et stratégiques de la guerre d'Irak, par Ludovic Monnerat, www.checkpoint-online.ch, 11 janvier 2005.

Critique de lecture d'Au risque du chaos. Leçons politiques et stratégiques de la guerre d'Irak, par François Géré, Institut Français d'analyse Stratégique, 14 décembre 2004.

Critique de lecture d'Au risque du chaos. Leçons politiques et stratégiques de la guerre d'Irak, par Bénédicte Suzan, European Security, 08 novembre 2004.   

André Dumoulin, Alain De Neve, Joseph Henrotin, Raphaël Mathieu, Thomas Pierret, Nikolaos Raptopoulos, Tanguy Struye de Swielande, Wally Struys et Christophe Wasinski, "De Bagdad jusqu'à Clausewitz", La Libre Belgique, 24 septembre 2004.  

 

 

Conception graphique : Alain De Neve - Mises à jour : Joseph Henrotin